Isolation de plancher en bois : conseils pratiques

Dans des ouvrages de construction ou de rénovation de bâtiment, l’isolation d’un plancher en bois peut bien être envisageable. Les techniques employées dans ces travaux, les aides concernant et le budget nécessaire varieront selon la difficulté de façonnage. Voici donc quelques informations pour mieux comprendre ces type de travaux.

Pourquoi doit-on isoler un plancher en bois ?

L’isolation plancher bois consiste à doubler le plancher de votre maison. L’opération se fait au-dessus d’un plancher précédent. La suite des travaux est d’appliquer un isolant avant de poser des plaques d’agglo. Après cela, il est possible de mettre un nouveau revêtement du sol telles que : staff, parpaing, stuc, etc. Cette méthode d’isolation de plancher en bois peut offrir plusieurs avantages. Ceci donne un meilleur confort thermique, car elle agit comme une barrière contre le froid et la chaleur . Ainsi, elle peut donc être économique sur le long terme, car elle permet de réduire sa facture énergétique sur l’utilisation d’un chauffage. L’isolation d’un plancher en bois garantit non seulement l’optimisation thermique, mais elle permet également de diminuer la nuisance sonore entre deux étages du bâtiment. Attention, cette technique d’isolation de plancher en bois peut par contre engendrer un inconvénient parce que l’épaisseur du sol va augmenter. Pour voir plus d’informations sur ce sujet, veuillez visiter ce site

Quelques conseils pour bien isoler son plancher :

Il est tout d’abord important de savoir qu’il existe deux principales techniques à pratiquer pour l’isolation de plancher en bois à savoir l’isolation par-dessous et l’isolation par-dessus. Premièrement, l’isolation, par-dessous, est celle de niveau bas de constructions. La pose de ce plancher sur une dalle ou sur terre battue est faisable. Mais sa construction est inaccessible par le dessous du plancher, car celui-ci se trouve dans la cadre d’un plancher bas comme la cave. C’est pour cela que l’isolation plancher en bois cave ou sous-sol nécessite l’utilisation d’un film de polystyrène pour le sol, appliquer des panneaux de polystyrène ou de laine en verre pour le mur et du polystyrène extrudé pour le plafond. Deuxièmement, l’isolation par-dessus concerne le plancher intermédiaire. C’est-à-dire que l’isolation sera donc placée entre les poutres ou les lambourdes pourvu que le dessous de plancher soit accessible. Concernant l’isolation entre deux étages, il est préférable d’isoler le plancher bois intermédiaire par-dessus. L’idéal est de le doubler avec de la laine minérale ou naturelle, avec des fibres en laine de verre ou avec une ouate de cellulose entre les poutrelles.

Professionnel pour l’isolation d’un plancher en bois :

La plupart des isolants ne nécessitent pas de compétence particulière. Par contre, si vous vouliez avoir de meilleur rendu, veuillez faire appel à un professionnel dans le domaine. L’expert de l’isolation possède plusieurs compétences sur ce domaine, car il a tous les matériels et outillages nécessaires qui respectent la norme de la sécurité. Il détient des techniques qui permettent de poser rapidement les planchers ainsi que son efficacité sur la durée de vie de l’isolant plancher bois. Avec des isolants qui conforme à un modèle exceptionnel, il est le meilleur placé pour déterminer l’épaisseur isolation maison passive. Le prix d’intervention d’un professionnel dépend de la grandeur de la pièce en question et le type d’isolation. Mais il est essentiel de savoir que tout travail d’isolation plancher située sur un local non chauffé dans une maison comme la cave, la laverie, le parking peuvent être gratuite grâce au dispositif de financement des Certificats d’Économies d’Énergie. Enfin, pour contacter les professionnels en ce domaine, vous pouvez le trouver en ligne en visitant leur site web ou aussi à les appeler directement par téléphone. Veuillez faire des comparaisons afin de trouver la meilleure offre.

Les 11 articles recyclables les plus importants
La garantie décennale, une protection essentielle