Les clés pour mieux comprendre les raisons courantes du refus de rachat de crédit

rachat de crédit

Publié le : 13 novembre 20236 mins de lecture

Le rachat de crédit peut être une excellente solution pour faire face aux problèmes d’endettement. Cependant, il n’est pas rare de se heurter à un refus lorsqu’on en fait la demande auprès des institutions bancaires. Dans cet article, découvrez les raisons les plus probables pour lesquelles un rachat de crédit vous a été refusé, ainsi que les solutions à explorer pour améliorer vos chances d’en bénéficier lors d’une tentative ultérieure.

Les 5 principaux motifs de refus d’un rachat de crédit

En cas de rachat de crédit refusé partout que faire est une préoccupation tout à fait légitime. Ceci, d’autant plus qu’il suffit généralement de prendre les mesures appropriées pour améliorer votre santé financière et augmenter vos chances d’approbation à l’avenir. Toutefois, pour y parvenir, vous devez d’abord connaître le motif du refus. Voici les principales raisons pour lesquelles les prêteurs rejettent les demandes de rachat de crédit :

Revenus insuffisants ou instables

Plus le remboursement de vos dettes est important par rapport à vos revenus, plus vous risquez de faire défaut. La banque va donc rejeter votre demande de rachat, si elle estime que vous ne gagnez pas suffisamment pour effectuer des remboursements réguliers sur votre prêt. Il en est de même lorsque vos revenus sont jugés trop instables, comme ça peut être le cas pour les travailleurs autonomes ou saisonniers.

Endettement excessif

Les établissements de prêt peuvent avoir des réserves quant à votre capacité à rembourser, si vous avez contracté trop de prêts durant une certaine période. En outre, ils refusent les demandes de rachat lorsqu’ils jugent que les mensualités du crédit peuvent avoir des conséquences sur votre reste à vivre.

Antécédents financiers défavorables

Une mauvaise tenue de compte peut être la cause du rejet de votre demande de rachat de crédit. Les institutions financières prêtent une attention particulière aux antécédents bancaires, et peuvent être réticentes lorsque votre historique de crédit est émaillé de retards de paiement. De même, les rejets de prélèvements et découverts récurrents sont perçus comme un facteur de risque de non-paiement.

Inscription au FICP

Si votre nom figure dans le Fichier des incidents de remboursement des crédits aux particuliers (FICP), cela réduit considérablement vos chances d’obtenir un rachat de crédit. Les préteurs consultent systématiquement ce répertoire mis en place par la banque de France pour recenser les personnes ayant été par le passé incapables de rembourser à échéance un crédit.

Manque de garanties

Si vous n’avez aucun actif suffisamment précieux pour garantir le prêt, un rachat de crédit peut vous être refusé. Certains créanciers proposent des offres de rachat de crédit sans garantie, mais celles-ci sont généralement assorties de taux d’intérêt élevés.

Que faire en cas de refus de rachat de crédit ?

Face à un refus de rachat de crédit, bien gérer ses finances aide généralement à améliorer les chances d’être admissible lors d’une tentative ultérieure. Cela dit, vous devez surtout vous attaquer à la ou aux causes pour lesquelles l’établissement bancaire n’a pas accédé à votre demande.

Bien qu’il n’y ait pas d’obligation de justifier un refus de rachat de crédit, certaines banques communiquent les motifs, et cela peut être grandement utile pour ajuster votre stratégie. Lorsque vous avez compris les raisons du refus, vous pouvez envisager diverses solutions comme :

  • Trouver des garanties supplémentaires. Si votre refus est dû à un défaut de garanties, essayez de trouver un proche pouvant assumer la responsabilité de vos paiements si vous ne remboursez pas votre prêt. Si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier, envisagez un rachat de crédit hypothécaire.
  • Revoir le montant demandé. Vous aurez peut-être plus de chances si vous revoyez le montant demandé et réintroduisez après un certain temps. Mais avant, assurez-vous d’avoir amélioré votre situation financière et préparé un dossier solide.
  • Vous tourner vers d’autres institutions financières. Toutes les banques n’exigent pas les mêmes critères. Un dossier de rachat refusé par un prêteur peut être accepté par un autre. Ne limitez donc pas votre recherche à quelques établissements. Prenez le temps d’explorer différentes offres pour trouver le prêteur dont les conditions s’adaptent à votre profil et à vos besoins.

Du reste, en dehors du rachat de crédit, il existe d’autres options pour faire face à vos problèmes d’endettement. Vous pouvez par exemple envisager un prêt entre particuliers.

Consultez un pro pour éviter un refus de rachat de crédit

Pour éviter un refus de rachat de crédit, votre meilleur pari serait de consulter un courtier en rachat de crédit pour bénéficier d’un accompagnement personnalisé. Sur la base de votre dossier et de votre situation financière, ce professionnel peut vous aider à : améliorer votre cote de crédit, mettre en avant vos atouts ou encore rechercher la meilleure offre de rachat de crédit. A noter que vous pouvez vous faciliter la tâche en faisant une demande en ligne via des simulateurs gratuits comme celui que propose le site moneybounce.fr.

Quelle est l’influence du statut juridique sur les activités de l’entreprise ?
Électricité professionnelle : Les astuces pour trouver des offres compétitives et moins chères

Plan du site